Araignée de campagne

On est le 10 février 2018 et la météo ne s’arrange pas, je suis chez moi et j’ai lu que il eszt possible d’effectuer de la photo macro simplement avec un objectif inversé. J’ai voulu essayer aussi  j’ai donc emprunté un simple objectif 18-55 canon d’une une amie. Les prise…

Continue reading

Nébuleuse D’ORION

Pour bien débutée l’année 2018, voici un grand classique

Le début d’année étant difficile pour les astronomes en Suisse, j’ai profité d’une petite ouverture de ciel pour photographier un grand classique. La soirée a été prolifique car j’ai pu effectuer bien 110 images mais malheureusement d’une qualité pas comme je l’avais souhaité (seing très élevée). Je suis tout de même content d’être sorti parce que sa m’as permis de me remettre dans le bain après une très longue phase d’attente pour l’astro-photo.

Vos commentaires seront les bienvenus

M42

Grande Nébuleuse D’Orion // auteur Santoro Pascal

M42

VIDEO M42 // Cette image de Messier 42 (M42) ou la nébuleuse d’Orion est l’une des images les plus nettes et les plus claires jamais prises par Hubble à une résolution de 18000×18000 pixels

M42

Photo du 13 Janvier 2018, Froideville (VD) Suisse
Monture équatoriale Sky-Watcher AZEQ6 piloté au travers d’Ascom et EQMod
Lunette Sky-Watcher esprit 120 APO avec correcteur de champ
Imageur caméra Moravian G2 8300 M et roue à filtres intégré
Mise au point automatique Lunatico
Couches RVB, réspectivement 5x 30s, 10x 120s et 5x 180s, de chaque couleur
10X 120s et 10X 180s L
10x 15s, 30s, 120s et 180s  Ha 
Traitement images avec PixInsight et finitions effectuées avec PhotoShop PS3 extended

Milan Royal

Milan Royal 29.12.2017, une journée de travail, une journée comme la plus parts des autres journées quoi, où vous ne pensez pas à vos plaisirs (la photo pour moi) et vous  prenez la voiture pour allez au travail puis vous la re-prenez  pour allez faire les commissions en fin de…

Continue reading

Buse Variable

Bonjour, encore une petite sortie aujourd’hui, juste à la veille de Noël :  une Buse Variable (Buteo Buteo-Common Buzard) ou communément appelée ici Buse des bois, très répandue en Europe, a fait son apparition. Elle a ouvert très grand ses ailes en me laissant le temps de bien me positionner.

Systématique

  • Ordre : Accipitriformes
  • Famille : Accipitridés
  • Genre : Buteo
  • Espèce : buteo

Descripteur

 Linnaeus, 1758

Biométrie

  • Taille : 57 cm
  • Envergure : 113 à 128 cm.
  • Poids : 625 à 1364 g

                Longévité : 25 ans

 

D’autres photos de ce rapace seront publiées dans les prochains jours

Buse variable

Buse variable

Auteur : Santoro Pascal

photos du 24.12.2017, Boulens, Suisse

EOS 40D, objectif 300mm F2.8 L pas stabilisé, défiltré et réfiltré astrodon, balance des blancs personalisé

Réglages des couleurs avec Photoshop PS3 extended

Pour voire cette photo dans sa résolution max allez dans PHOTOS / Nature

NGC6992

NGC6992, Dentelles du Cygne 

C’est une de mes photos les plus réussies, ça n’a pas été simple de la compléter (manque de temps, météo, etc etc…) et d’ailleurs je n’ai pas pu l’afficher en couleur parce que je n’ai pas eu le temps de réaliser les clichés couleur (RGB). J’ai réalisé cette image entre Août 2017 et Octobre 2017. Les photos ont été prises en différents lieux ; Croney (vers Yverdon les Bains),  Froideville (VD), Signal de Bougy  vers Aubonne . Au total je pense avoir effectué 10 heures de photo, entre la luminance et le Ha (et je ne compte pas les darks, les flats et les offset), mais malheureusement avec beaucoup de déchets (avions, ISS, suivi, etc etc..).  Le traitement a été effectué avec Pixinsight et légèrement affiné avec Photoshop. Je profite d’ailleurs de ces lignes pour remercier un très bon ami qui m’a beaucoup aidé dans le traitement et plein d’autres choses : Merci beaucoup  Claude pour ton AIDE TRES PRECIEUSE !!  Pour ceux qui ne connaissent pas Claude, voici le lien pour profiter de ses superbes photos du ciel profond : http://www.astroderamocielpourtous.ch/. Je prévois terminer cette photo (couleur) l’année prochaine

NGC6992

NGC6992 Dentelles du Cygne // auteur Santoro Pascal

Auteur Santoro Pascal

Photo du 25 Octobre 2017, Froideville (VD) Suisse
Monture équatoriale Sky-Watcher AZEQ6 piloté au travers d’Ascom et EQMod
Lunette Sky-Watcher esprit 120 APO avec correcteur de champ
Imageur caméra Moravian G2 8300 M et roue à filtres intégré
Mise au point automatique Lunatico
12 X 600s L
8 X 600s Ha
Traitement images avec PixInsight et finitions effectuées avec PhotoShop PS3 extended

Version couleur

3 X R,  3 X V et 3 X B 600s

Dentélles du Cygne

NGC6992 LHa-RVB

Pour visionner ces photos dans leur résolution max  et maintenant aussi en couleur (mise à jour le 26.01.2018) allez dans PHOTOS / CCD (je n’ai pas du attendre l’été/printemps 2018 pour la finir. J’ai utilisés des images en couleur faites durant féerie d’une nuit 2017 au Sygnal de Bougy en Suisse)

 

 

NGC6992

Vidéo Supernova

CAMERAS

La constellation du Cygne abrite les restes de l’explosion d’une supernova survenue il y a très longtemps. Cette nébuleuse fait les délices des astronomes amateurs, observateurs et photographes

Voie-lactée

On distingue de nombreuses nébulosités sur cette image de la constellation du Cygne. Les dentelles de SNR G074.0-08.6 sont encadrées

Les Dentelles du Cygne forment un rémanent de supernova dont l’explosion remonterait à une dizaine de milliers d’années. Elles se situent dans la constellation du Cygne. Le nom normalisé de ce rémanent est SNR G074.0-08.6, qui est quelquefois également appelé boucle du Cygne, terme issu de la traduction littérale de son nom anglais (Cygnus Loop).

Cet objet est très vaste (une dizaine de degrés carrés) et très morcelé, notamment dans le domaine visible. Il n’a reçu que récemment une désignation qui s’applique à l’objet tout entier. On retrouve notamment les Dentelles du Cygne dans le catalogue Sharpless sous la désignation de Sh2-103.

On la connaît cependant mieux en tant que groupe de plusieurs parties brillantes grosso modo disposées en cercle :

  • La Grande Dentelle, la partie la plus brillante, se situe dans la région nord-est. Elle a la forme d’une virgule composée de filaments très fins s’étendant sur 1,2° suivant un axe NO-SE pour une largeur de l’ordre de dix minutes d’arc. Elle a été répertoriée par John Dreyer sous les désignations NGC 6992 (partie longiligne du nord-ouest), NGC 6995 (rebiquage au sud-est) et IC 1340 (extensions plus faibles de ce rebiquage).
  • La Petite Dentelle se situe à l’opposé de la grande, à 2,5° au sud-ouest de cette dernière. Elle présente la particularité d’effleurer visuellement une étoile visible à l’œil nu (magnitude 4,2), 52 Cygni, ce qui rend le pointage aisé pour l’astronome amateur. Au nord de cette étoile, la Petite Dentelle est constituée d’un filament comprenant deux brins principaux, s’étendant sur quasiment un demi-degré pour une largeur ne dépassant pas quatre minutes d’arc ; de l’autre côté de l’étoile, le filament s’évase en direction du sud-est autour de trois brins principaux (plus brillants au fur et à mesure que l’on s’éloigne vers l’ouest). Cette partie des Dentelles du Cygne est connue sous la désignation de NGC 6960 (elle n’en constitue en fait qu’une petite partie).