M31 ou Galaxie d’Andromède

Première version d’une photo de la galaxie d’Andromède, photographié ou col du Gurnigel, en Suisse, durant la nuit entre le 18 et le 19.09.2020.

Série de 44 photos de 300 secondes, exposition totale 3h 40min

Materiel: Réfracteur Takahashi FSQ106 ED, camera QHY367C PRO avec un filtre L-Ehnance Optolong, Monture équatoriale Ioptron CEM70. Le tout autoguidée dans l’axe à l’aide d’un offaxis et une camera QHY5L Mono

Le traitement à été fait avec PixInsight et une légère touchette avec PS

Une deuxième image fera son apparition dans peu de temps (j’espère.) qui sera la composition de celle-ci plus une couche Luminannce, car je trouve que cette image a du détail, mais elle manque de luminosité.

Complexe Dentelles du Cygne

Bonjour, cette photo est le résultat de deux sorties astro bien distincte.

La première tranquillement installer sur ma terrasse et essayant de régler la FSQ106 ED présentant un problème de déformation des étoiles sur le bord du champ bien prononcé.

La deuxième au StarParty Suisse, le 15.08.2020 au Gurnigel (Berne, Suisse).

C’est durant cette dernière soirée que j’ai effectué les plus belles images de la série, le ciel était superbe et l’ambiance très agréable.

La photo est le résultat d’une série de 40 photos de 300 secs chaque-une, env 3.5 heures d’exposition au total.

Le matériel utilisé, FSQ106 ED, caméra 367C Pro, filtre L-ENhance, Monture IOptron CEM70 standard autoguidée

Traitement: PixInsight et Photoshop

À bientôt pour la suite

Pascal

Nord America et Pelican

Hello tous,
le temps passe et avec l’âge et plus d’expérience je me suis dit qu’il est temps de passer à autre chose. J’ai donc changé totalement mon matériel et je m’intéresse maintenant à des objets célestes bien plus étendu.

Je vous présente ici ma première photo grand champ de la nébuleuse Nord America ou NGC7000 et une partie de la nébuleuse du Pelican.

La photo à été développée d’une série de 31 photos de 300 secs chaque-une. Faite avec une caméra Full Frame QHY367 Couleur PRO montée sur une Takahashi FSQ106ED le tout portées par une monture équatoriale IOptron GEM45 EC, sans autoguidage.

Le traitement n’a pas été simple car pour moi c’était la première fois que je traitais une image couleur faite avec une Camera CMOS.

Je suis toutefois satisfait du résultat car la photo se regarde avec plaisir et cela pour moi c’est le plus important.

Certainement, prochainement, des améliorations vont rendre les images à venir encore plus belles?!

Je l’espère en tout cas.

Pascal

Nord America et Pelican

Galaxie du Triangle ou M33

M 33 fait partie du « groupe Local », « notre » groupe galactique.
Situé à 3 millions d’années-lumière, c’est l’objet le plus lointain visible à l’œil nu ; encore faut-il disposer d’un site excellent et d’une très bonne vue pour déceler une très faible tache blanche…
C’est sans doute aux jumelles que cette galaxie est la plus spectaculaire en raison de sa taille (plus de deux fois le diamètre apparent de la Pleine Lune) et de sa faible luminosité de surface qui la rend décevante visuellement au télescope .

Cette photo est issue d’une série de photos avec des filtres L-R-V-B et Ha d’une exposition totale d’environ 12 heures. Le matériel utilisé: Monture équatoriale Ioptron 120 EC2, réfracteur Apochromatique Tecnosky 120/875 mm, caméra de prise de vues Moravian G2 8300 M et roue à filtres interne à la caméra, filtre Baader LRGBHa d’1.25″. Traitement PI et Photoshop

Galaxie_du_Triangle
Galaxie_du_Triangle 2020

Nébuleuse du Sorcier

Voici mon travail 03-04 septembre 2019. La nébuleuse du Sorcier, distante d’environ 8000 al de la terre, c’est un nébuleuse par émissions dans la constellation de Céphée. Photo extraite d’une série de 15 photos de 900 secondes chaque’une en Ha.

Le setup est toujours le même depuis 9 mois maintenant, Ioptron CEM120EC2, moravian G2 8300 M, filtre Ha baader de 1.25″. Pas d’autoguidage. Photos faites chez moi à Poliez le Grand 

Vivement la couche Luminance et les couleurs RVB

NGC7380 Ha

………et enfin la couche couleur sortie d’une série d’images lrvb. Exposition total 10.5 heures. Prétraitement et traitement de la photo LRVBHa avec Pixinsight et finitions avec Photoshop CS3 Extended

NGC281 ou Nébuleuse Pacman

Nébuleuse PACMAN ou NGC281, nébuleuse à émission située dans la constellation de Cassiopée et distante d’environ 10000 années-lumière de la Terre. Découverte par l’astronome américain Edward Barnard en 1881, cette nébuleuse elle émet beaucoup dans la bande Ha. Initialement j’ai photographié NGC281 que avec les filtres L-R-G-B, puis élaborée l’image qu’avec ces 4 séries de filtres. L’image obtenue été déjà très plaisante à regarder. Puis un soir, chez moi, le ciel bien dégagé, j’ai décidé de la photographier aussi avec un filtre Ha. Le résultat est saisissant, les détails obtenus en ajoutant les photos Ha sont bien visibles par rapport à la photo RGB-L.  21X300s L, 10x 300sx3 RGB et 14x900s Ha. Peu de correction d’autoguidage, erreur moyen max de guidage 0.4 arcs/sec

Bonne vision

Nébuleuse du Cocon

À l’intérieur de la nébuleuse du Cocon se développe un nouveau groupe d’étoiles. Le cocon cosmique, en haut, à gauche, jalonne une longue traînée d’obscures nuages de poussière interstellaires. Cataloguée sous le nom de IC 5146, cette belle nébuleuse a une largeur de près de 15 années-lumière, et est située à quelque 3 300 années-lumière de la constellation nordique du Cygne.

Comme les autres régions formatrices d’étoiles, elle se distingue par sa couleur rouge brillante causée par son hydrogène gazeux excité par de jeunes étoiles chaudes, et par sa lumière bleue qui reflète la poussière au bord d’un nuage moléculaire presque invisible. En réalité, la brillante étoile située près du centre de cette nébuleuse n’a probablement que quelques centaines de milliers d’années. Elle alimente la lueur nébulaire tout en dégageant lentement une cavité dans le nuage moléculaire formateur d’étoiles, de poussière et de gaz. J’ai développé cette photo depuis chez moi à Poliez-Le-Grand et à Mousse en haut de Blonay, durant 5 soirs d’une série de 83 photos soit 31X300s L, 11X300s R, 14X300s V, 12X300s B et enfin 15X600s Ha, pour un total d’exposition d’environ 8Heures. Le traitement, exécuté avec Pixinsight, n’a pas été facile car, comme vous pouvez le constatés par vous-même, la partie du ciel photographié est absolument rempli d’étoile et personnellement j’ai encore de la peine à supprimer les petites étoile en utilisant PI. Toutefois je trouve l’image assez agréable à regardée.

Bonne vision

Pascal Santoro

Galaxie du tournesol (M63)

Bonjour les amis, je partage avec vous ma toute première photo faite depuis la terrasse de mon appartement fraîchement aménagé la dernière semaine du mois de juin 2019. M63 ou galaxie du Tournesol, distante d’environ 37 millions d’années-lumière, d’une magnitude apparente de 9.3 et d’un diamètre de 646000 AL. Le matériel: Lunette APO 152/875 Tecnosky, Caméra G2 8300 mono Moravian et filtre Baader LRGBHa de 1.25″ .

L’image est composée d’un ensemble d’images L (12×600 s)- R (17×300 s)- G (17×300 s)- B (17×300 s) et Ha (7X900 s), qui fait un totale de 8 heures d’exposition.

Le traitement a été fait avec PixInsight et Photoshop PS3 Extended

N’hésitez pas à grossir l’image et vous balader dans le fond du ciel, je vous assure que vous allez être surpris 
Vos commentaires sont les bienvenus

M63 // Auteur Santoro Pascal

A plus Pascal 

M81_M82 Mono

M81 et M82, photo réalisée durant les mois de mars, avril et mai 2019 avec un réfracteur triplet Tecnosky APO FPL51, 152/875 mm (avec un correcteur/réducteur de focale 0,72X) sur une monture équatoriale Ioptron CEM 120 double encodeur absolu , caméra moravian G2 8300, filtre LRGBHa Optolong 1.25 pouces. 20 X 300 L, 12 X 900 Hydrogène, 14 X 300 RVB pour une exposition total approximative de 8 heures. Traitement PI et PS3.


M81 est une galaxie spirale d’un diamètre relativement modeste de 87 000 années-lumière. En 1993, l’observation d’une trentaine de céphéides par le télescope Hubble a permis d’estimer la distance de la galaxie à 11,8 millions d’années-lumière, ce qui en fait l’une des plus proches de la nôtre. Elle fait partie du même groupe de galaxies que M82, le groupe de M81 (le groupe G2 de la liste de Vaucouleurs). Ce groupe fait partie du superamas de la Vierge, de même que notre groupe local

On pensait que M82 était une galaxie irrégulière, mais en 2005 on a découvert deux bras spiraux symétriques sur des images prises dans le domaine de l’infrarouge proche (PIR) . Les bras ont été découverts en enlevant numériquement le disque asymétrique de l’image infrarouge. Et même sans cette soustraction, on voyait les bras dans l’image PIR, car ils étaient plus bleus que le disque. Auparavant, les bras étaient passés inaperçus en raison de la luminosité élevée de la surface du disque, de sa position presque par la tranche (~80°)9 et de l’obscurcissement produit par le réseau complexe de filaments poussiéreux des images réalisées dans le visible

Vos commentaires sont avidement le bienvenu

PS: bientôt arrivera l’image couleur

M81 et M82
M81 et M82 // Auteur Santoro Pascal

… et voici l’image couleur dans le bon sens

NGC2237 ou nébuleuse de la Rosette

Le joli WE se poursuit. Après la sortie de vendredi 22 mars je me suis dit qu’il fallait profiter de la belle soirée en prévision du samedi 23. Et pour bien faire j’en ai profité pour tester un tout nouveau setup un peu plus lourd: monture équatoriale Ioptron CEM 120 EC2, Refracteur Tecnosky APO Triplet SLD 152/1216 avec réducteur/correcteur qui porte la focale à 875 mm (F5.7), Caméra moravian G2 8300 M et roue à filtres interne, pas d’autoguidage car, si bien mise et station, cette monture équatoriale est capable de faire des photos à longue pose sans autoguider même avec une charge de 50 Kg (PEC env. 0.35 secs/d’arc). Après la prise en main du matériel j’ai eu juste le temps de faire 10 X 300 sec en Hydrogéné sur la nébuleuse de la Rosette (NGC2237). L’image et pré traité et traité avec PixInsight. Il est sûr que ce matériel a un gros potentiel une fois bien connu.

Nébuleuse de la Rosette

Nébuleuse d’Orion 22.03.2019

Petite sortie du vendredi soir (22.03.2019), il fait beau, j’en ai donc profité pour passer une belle soirée astro avec des amis et en même temps testé du matériel : Lunette Tecnosky 80/480 APO triplet FPL53 utilisée avec un correcteur/réducteur amenant la focale de l’instrument à 400 mm, caméra DSLR EOS 6D non défiltrée et commandée par Backyard EOS. Monture équatoriale Sky-Watcher Star Adventurer autoguidée dans l’axe grâce à un diviseur optique TS et une caméra QHY5 II L M. Série de 20 photos de 30s empilées avec deepskystaker, image finale traitée avec PixInsight. Le champ ne correspond pas car l’image a été recadrée. Je trouve bien et je constate qu’avec du si petit matériel on arrive à faire des photos plaisantes

Nébuleuse d'Orion

Nébuleuse de la Tête de Cheval

Invisible à l’oeil nu et étendu au sein de la constellation d’Orion, un gigantesque complexe de gaz et de poussières désigné par les astronomes comme nuage Moléculaire d’Orion (Orion Molecular Cloud, OMC) figure parmi les objets les plus observés et étudié du ciel boréal. Très photogéniques, les régions où détails les plus lumineux comptent parmi les plus populaires auprès des astronomes amateurs du monde entier.

J’ai photographié c’est trois nébuleuses durant le mois de février 2019; la nébuleuse de la Flamme (NGC2024), la nébuleuse de la Tête de Cheval (IC434) d’où on retrouve en sont centre une troisième nébuleuse (NGC 2023) La photo se compose d’un assemblage de 26 photos de 600 secs chacune en Ha et 30 photos de 300 secs pour la couche couleur (RGB) . Le traitement a été fait avec PixInsight et PS3

IC410 ou Nébuleuse du Têtard

IC 410, aussi nommée la nébuleuse du têtard, est une nébuleuse en émission située à environ 12 000 années-lumière de la Terre dans la constellation du cocher. La nébuleuse contient en son cœur l’amas ouvert NGC1893.


Image Ha effectuée à Boulens (CH) le mois de février 2019 sur trois soirées de suite et d’une série de 39 images de 600 secs chacune. Le RVB a été effectué à Froideville (VD CH) le même mois sur un seul soir d’une série 30 images au total . Composition : 10X300s RVB, 39X600s Ha pour un totale d’environ 9,6 heures d’exposition . Le traitement de ces images a été fait avec pixinsight et PS3 extended

Nébuleuse D’ORION

Pour bien débutée l’année 2018, voici un grand classique

Le début d’année étant difficile pour les astronomes en Suisse, j’ai profité d’une petite ouverture de ciel pour photographier un grand classique. La soirée a été prolifique car j’ai pu effectuer bien 110 images mais malheureusement d’une qualité pas comme je l’avais souhaité (seing très élevée). Je suis tout de même content d’être sorti parce que sa m’as permis de me remettre dans le bain après une très longue phase d’attente pour l’astro-photo.

Vos commentaires seront les bienvenus

M42

Grande Nébuleuse D’Orion // auteur Santoro Pascal

M42

VIDEO M42 // Cette image de Messier 42 (M42) ou la nébuleuse d’Orion est l’une des images les plus nettes et les plus claires jamais prises par Hubble à une résolution de 18000×18000 pixels

M42

Photo du 13 Janvier 2018, Froideville (VD) Suisse
Monture équatoriale Sky-Watcher AZEQ6 piloté au travers d’Ascom et EQMod
Lunette Sky-Watcher esprit 120 APO avec correcteur de champ
Imageur caméra Moravian G2 8300 M et roue à filtres intégré
Mise au point automatique Lunatico
Couches RVB, réspectivement 5x 30s, 10x 120s et 5x 180s, de chaque couleur
10X 120s et 10X 180s L
10x 15s, 30s, 120s et 180s  Ha 
Traitement images avec PixInsight et finitions effectuées avec PhotoShop PS3 extended

Buse Variable

Bonjour, encore une petite sortie aujourd’hui, juste à la veille de Noël :  une Buse Variable (Buteo Buteo-Common Buzard) ou communément appelée ici Buse des bois, très répandue en Europe, a fait son apparition. Elle a ouvert très grand ses ailes en me laissant le temps de bien me positionner.

Systématique

  • Ordre : Accipitriformes
  • Famille : Accipitridés
  • Genre : Buteo
  • Espèce : buteo

Descripteur

 Linnaeus, 1758

Biométrie

  • Taille : 57 cm
  • Envergure : 113 à 128 cm.
  • Poids : 625 à 1364 g

                Longévité : 25 ans

 

D’autres photos de ce rapace seront publiées dans les prochains jours

Buse variable

Buse variable

Auteur : Santoro Pascal

photos du 24.12.2017, Boulens, Suisse

EOS 40D, objectif 300mm F2.8 L pas stabilisé, défiltré et réfiltré astrodon, balance des blancs personalisé

Réglages des couleurs avec Photoshop PS3 extended

Pour voire cette photo dans sa résolution max allez dans PHOTOS / Nature

NGC6992

NGC6992, Dentelles du Cygne 

C’est une de mes photos les plus réussies, ça n’a pas été simple de la compléter (manque de temps, météo, etc etc…) et d’ailleurs je n’ai pas pu l’afficher en couleur parce que je n’ai pas eu le temps de réaliser les clichés couleur (RGB). J’ai réalisé cette image entre Août 2017 et Octobre 2017. Les photos ont été prises en différents lieux ; Croney (vers Yverdon les Bains),  Froideville (VD), Signal de Bougy  vers Aubonne . Au total je pense avoir effectué 10 heures de photo, entre la luminance et le Ha (et je ne compte pas les darks, les flats et les offset), mais malheureusement avec beaucoup de déchets (avions, ISS, suivi, etc etc..).  Le traitement a été effectué avec Pixinsight et légèrement affiné avec Photoshop. Je profite d’ailleurs de ces lignes pour remercier un très bon ami qui m’a beaucoup aidé dans le traitement et plein d’autres choses : Merci beaucoup  Claude pour ton AIDE TRES PRECIEUSE !!  Pour ceux qui ne connaissent pas Claude, voici le lien pour profiter de ses superbes photos du ciel profond : http://www.astroderamocielpourtous.ch/. Je prévois terminer cette photo (couleur) l’année prochaine

NGC6992

NGC6992 Dentelles du Cygne // auteur Santoro Pascal

Auteur Santoro Pascal

Photo du 25 Octobre 2017, Froideville (VD) Suisse
Monture équatoriale Sky-Watcher AZEQ6 piloté au travers d’Ascom et EQMod
Lunette Sky-Watcher esprit 120 APO avec correcteur de champ
Imageur caméra Moravian G2 8300 M et roue à filtres intégré
Mise au point automatique Lunatico
12 X 600s L
8 X 600s Ha
Traitement images avec PixInsight et finitions effectuées avec PhotoShop PS3 extended

Version couleur

3 X R,  3 X V et 3 X B 600s

Dentélles du Cygne

NGC6992 LHa-RVB

Pour visionner ces photos dans leur résolution max  et maintenant aussi en couleur (mise à jour le 26.01.2018) allez dans PHOTOS / CCD (je n’ai pas du attendre l’été/printemps 2018 pour la finir. J’ai utilisés des images en couleur faites durant féerie d’une nuit 2017 au Sygnal de Bougy en Suisse)

 

 

NGC6992

Vidéo Supernova

CAMERAS

La constellation du Cygne abrite les restes de l’explosion d’une supernova survenue il y a très longtemps. Cette nébuleuse fait les délices des astronomes amateurs, observateurs et photographes

Voie-lactée

On distingue de nombreuses nébulosités sur cette image de la constellation du Cygne. Les dentelles de SNR G074.0-08.6 sont encadrées

Les Dentelles du Cygne forment un rémanent de supernova dont l’explosion remonterait à une dizaine de milliers d’années. Elles se situent dans la constellation du Cygne. Le nom normalisé de ce rémanent est SNR G074.0-08.6, qui est quelquefois également appelé boucle du Cygne, terme issu de la traduction littérale de son nom anglais (Cygnus Loop).

Cet objet est très vaste (une dizaine de degrés carrés) et très morcelé, notamment dans le domaine visible. Il n’a reçu que récemment une désignation qui s’applique à l’objet tout entier. On retrouve notamment les Dentelles du Cygne dans le catalogue Sharpless sous la désignation de Sh2-103.

On la connaît cependant mieux en tant que groupe de plusieurs parties brillantes grosso modo disposées en cercle :

  • La Grande Dentelle, la partie la plus brillante, se situe dans la région nord-est. Elle a la forme d’une virgule composée de filaments très fins s’étendant sur 1,2° suivant un axe NO-SE pour une largeur de l’ordre de dix minutes d’arc. Elle a été répertoriée par John Dreyer sous les désignations NGC 6992 (partie longiligne du nord-ouest), NGC 6995 (rebiquage au sud-est) et IC 1340 (extensions plus faibles de ce rebiquage).
  • La Petite Dentelle se situe à l’opposé de la grande, à 2,5° au sud-ouest de cette dernière. Elle présente la particularité d’effleurer visuellement une étoile visible à l’œil nu (magnitude 4,2), 52 Cygni, ce qui rend le pointage aisé pour l’astronome amateur. Au nord de cette étoile, la Petite Dentelle est constituée d’un filament comprenant deux brins principaux, s’étendant sur quasiment un demi-degré pour une largeur ne dépassant pas quatre minutes d’arc ; de l’autre côté de l’étoile, le filament s’évase en direction du sud-est autour de trois brins principaux (plus brillants au fur et à mesure que l’on s’éloigne vers l’ouest). Cette partie des Dentelles du Cygne est connue sous la désignation de NGC 6960 (elle n’en constitue en fait qu’une petite partie).

Faucon Crécerelle

Photo prise durant une promenade dominicale aux alentours de Boulens en Suisse, cette petite merveille m’a suivi pendant deux heures, env.  J’ai presque eu l’impression qu’elle désirait être prise en photo. Les autres clichés de cette star, sont visibles en résolution original dans la section Photos/Nature

Faucon crécérelle 19.12.17 (3)

Faucon crécerelle 19.12.17

Auteur : Pascal Santoro

photos du 17.12.2017, Boulens, Suisse

EOS 40D, objectif 300mm F2.8 L pas stabilisé, défiltré et réfiltré astrodon, balance des blancs personalisé

Réglages des couleurs avec Photoshop PS3 extended